Drogue : des bénévoles prêts à aider partout en France

7 décembre 2010 0 Par Robert Galibert

 26-juin-2010-sntd-120.jpg

N’avez-vous jamais croisé… Régine, Fred, Simone, Pierre, Alain, Marc… et tous les membres de l’équipe de choc de notre président de « Non à la drogue, oui à la vie », Robert Galibert, qui depuis des années sillonne MARSEILLE ? Un jour à Castellane, l’autre à St Ferréol, ou à Noailles, en passant par le Vieux Port, Bougainville, ou le cours Julien….

Sur le terrain depuis 17 ans sans discontinuer, Robert a été récompensé par la médaille de la Liberté !

Les anecdotes sont très riches chaque semaine : Un père ex toxicomane qui s’est arrêté de se droguer pour ses enfants est venu prendre des livrets et a validé l’équipe. Des jeunes qui doutaient de la possibilité d’aider dans le domaine des drogues qui ont été briefés par Robert et ont fait pas mal de prises de conscience, Ou cette jeune étudiante qui fume du shit sporadiquement alors que son copain est contre mais Robert a réussi à l’intéresser et elle veut assister à une conférence.

Que dire à cette mère qui est venue parler avec beaucoup d’émotion de son fils qui est mort à cause de la drogue ?

Des gens s’avancent vers le stand intéressés par le sujet car ils sont eux-mêmes concernés comme ce couple argentin qui aide les toxicomanes à sortir des drogues par le travail et la foi, sans employer de drogues de substitution, dans leur association.

 Beaucoup de communication, d’encouragement et de validation !!!

fra-par_sntd-_18_2010-05-08.JPG A PARIS, Place de la bastille ou sur le parvis de Beaubourg, des centaines de personnes sont contactées chaque semaine, des jeunes, des parents, des professeurs, des responsables d’association qui viennent prendre des livrets pour informer leurs proches et les aider à y voir plus clair.

Des centaines de livrets ainsi que des manuels d’action avec le CD sont ainsi distribués à ceux qui sont souvent démunis et n’ont pas les réponses adéquates pour enrayer ce fléau dans leur entourage familial, amical ou au travail.

Place de Jaude à CLERMONT-FERRAND, retrouvez chaque semaine l’équipe de Jean-Michel et Véronique, déjà soutenus par Anne et Nicolas pour distribuer les livrets «  La vérité sur la drogue ». Un communiqué de presse relatif aux sorties de l’équipe est posté sur le blog SNTD de l’Auvergne qui a été créé depuis peu. 

290510-04.JPGPrésente tous les 15 jours, l’équipe de NICE s’est lancée elle aussi dans la campagne pour remettre des livrets à des passants de tous âges : des jeunes qui voulaient les utiliser lors d’un exposé dans leurs écoles ou en facs, une infirmière et une aide-soignante très intéressées par le sujet,  des jeunes pour leurs amis qui fument du cannabis  ou encore des mamans pour éduquer leurs enfants.

Les membres sont allés dans un quartier chaud de Nice et voici ce qui s’est passé : un gars qui semblait un peu dingue s’est mis à attirer du monde vers leur stand. En fait, il a mis de l’ambiance, a amené du monde montrant une grande sensibilité et a expliqué qu’il avait été victime du sang contaminé.

Après plusieurs sorties, l’équipe de BORDEAUX, dont Samuel, un des vieux routiers de la campagne, a obtenu ces derniers mois, plusieurs signatures à leur pétition,100_5503.JPG des centaines de livrets de distribués et ils ont reçu le soutien du kiosque de la place de la Victoire qui prend régulièrement des livrets pour ses clients. Un responsable d’association a pris une brochure de chaque drogue pour les montrer aux enfants dont il s’occupe. Des bénévoles non scientologues se sont joints au groupe et ont participé aux actions sur le terrain. Ils ont également distribué une centaine de brochures à l’orphelinat de jeunes filles du Congo.

A TOULOUSE, Christian, Eric, Daniel et Pascal toujours fidèles sur la Place Jeanne d’Arc, à l’entrée du marché, continuent d’obtenir de nombreuses signatures d’ambassadeurs. Ils informent des jeunes Toulousains qui à leur tour font passer le message à leurs copains. Un témoignage fut très touchant, celui d’une dame ex toxico, ex alcoolique qui a parlé de l’enfer qu’elle a vécu, et a pris des livrets pour son fils afin qu’il ne commette pas la même er
reur qu’elle. L’équipe a également rencontré une personne qui s’occupait d’un foyer de jeunes et qui a pris une poignée de livrets pour mettre à l’accueil de son foyer.

N’oublions pas les volontaires des autres villes comme VANNES, ANGERS et LYON qui sèment la vérité sur la drogue à tout va pour empêcher les jeunes de tomber dans ce piège.

Dans toute la France, il ressort que les gens sont soulagés de voir les hommes et femmes en vert avec « l’arme fatale » : les livrets informatifs « La vérité sur la drogue ». Ces personnes valident et encouragent les équipes à poursuivre leur action.

Rejoignez l’équipe de votre région, aidez, informez et sauvez des vies !!!