Cannabis : la sécurité routière en danger

5 juillet 2011 0 Par admin


Vendredi dans la nuit, un conducteur sous emprise de cannabis a pris l’autoroute A10 à contre sens ! « Avec les départs en vacances, on a frôlé la catastrophe » ont commenté les gendarmes. C’est bien cher payé de la part de tous les usagers de la route pour permettre à certains de se la « fumer douce »

La dangerosité du cannabis n’est ignorée de personne. Même les fumeurs, acharnés de la légalisation, disent « faire attention » en prenant la voiture ou  qu’ils ne prennent pas le volant après avoir « fumé »… et ils sont loin de connaître tous les effets du cannabis, ni surtout la durée de ces effets !

C’est pourquoi les bénévoles de l’association « Non à la drogue, Oui à la Vie » sont tous les samedis sur le terrain à Marseille afin de renseigner les parents, les adolescents et tous ceux qui sont désireux d’aider les jeunes ou qui les côtoient en distribuant des livrets d’information sur le cannabis comme sur toutes les drogues.

A Marseille, ce samedi 2 juillet, ils étaient au métro Castellane, renseignant sans relâche, essayant de prévenir les catastrophes, conséquences incontournables de la prise de cannabis ou d’autres substances psycho actives…

« Avec tant d’exemples de risques liés à la toxicomanie, connus des autorités, comment peut-on penser mettre ces poisons en vente libre ou aider les jeunes à se « shooter proprement ? » s’insurge M. Galibert, président de l’association. Et d’ajouter « L’alcool — drogue légale — fait déjà assez de dégâts et la législation fait machine arrière en en interdisant la vente aux jeunes de moins de dix huit ans. Ce qui n’empêche rien vu que c’est en vente libre et qu’il est facile de se le procurer. Témoin le « binje drinking» qui touche les jeunes de plus en plus tôt. On peut se demander avec inquiétude quel est le véritable objectif de ceux qui veulent rajouter d’autres substances encore plus nocives à la vente libre. »

Dans les années 60, le philosophe Ron Hubbard écrivait « l’élément le plus destructeur de notre culture actuelle est la drogue ».

C’est pourquoi la campagne de prévention de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » apporte des connaissances  à travers des « kits de prévention » comprenant, 13 brochures factuelles sur les drogues les plus courantes (Cannabis, Héroïne,  Cocaïne, Crack, Ecstasy, LSD, Antidouleurs, Crystal Meth, Ritaline, alcool, drogues psychotropes prescrites ou drogues par inhalation), ainsi qu’une série de 16 spots vidéo de 30 secondes intitulés « ils ont dit, ils ont menti »  et enfin plus de 200 témoignages vidéo basés sur des expériences authentiques. Ces kits sont distribués gratuitement

Un manuel de l’enseignant est également mis à la disposition des éducateurs afin de dispenser la connaissance dans les milieux scolaires.

Pour obtenir davantage d’information sur les actions de l’association ou pour télécharger ou obtenir gratuitement ses publications, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert au 06 20 51 17 57 info.drogue@gmail.com ou http://cestquoiladrogue.fr