Cannabis : le début de la spirale infernale !

26 juillet 2011 0 Par admin

A Marseille, gare Noailles, comme à Lyon Pl des Etats Unis ou à Toulouse Place Jeanne d’Arc, ce samedi les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » ont installé leur stand de prévention pour distribuer gratuitement des brochures d’information sur les drogues les plus courantes et notamment le cannabis.

En effet, cette drogue vicieuse est en train de détruire toute une génération de jeunes gens, garçons et filles qui se sont laissé prendre par les discours des dealers croyant s’amuser un peu sans danger.

Voici un témoignage, hélas trop courant, qui montre que le cannabis est bien le point de départ de la spirale infernale de al drogue :

« Je m’appelle Adrien, j’ai maintenant 24 ans et voici ce qui a ruiné ma vie. Ceci ce passe en septembre 2006. J’étais dans une chambre d hôtel avec des amis, et l’un d entre eux me tend un pétard de beuh.. Que j accepte car personne ne m’a jamais informé sur les dangers de la drogue, destruction mentale addiction…

Le lendemain je veux essayer à nouveau et j’achète aux dealers de ma ville… A partir de ce moment là, ça va très vite… Je fume de plus en plus souvent, je ne ferai que fumer, mais tous les jours… Ca peut aller de un à vingt joints par jour…

Je fumerai tout le temps et partout, matin, midi, soir, au travail, chez moi dehors… Partout je n’ai que cela en tête, rien d autre, le reste rien à faire…

Je ne sors qu’avec des toxs, les gens dits normaux, c’est-à-dire « non drogués » ne m’intéressent pas…. c’est ça la drogue …

En Aout 2008, c’était trop, je n’en pouvais plus et j’ai voulu m’arrêter. J’ai réussi à arrêter de fumer : cigare, cigarette, shit et beuh… J’étais décidé et motivé à ne plus y toucher, j’avais trop souffert. Vraiment, j’avais réussi !!!

Et puis, je ne sais pas ce qui m’a pris, je demande à un collègue, un « ami » s’il a quelque chose qui ne se fume pas – erreur de ma part je l’avoue – et il me répond : « Je te ramène quelque chose demain… »

Le lendemain il me ramena une minuscule étoile rouge : Microdot…

Je ferai mon premier trip, sans savoir à quoi je m’attendais en fait…

A partir de ce moment là je reprends la fumette et je me mets à d’autres drogues : shit, beuh, cocaïne, ecstasy, LSD, kétamine, speed, micropointe et toutes les sortes de champignons magiques… Ha et aussi binouze, wishky, vodka…Je fais des mixdrugs tant qu’à faire….

Et puis, j’aurais un point à préciser : nous sommes tous plus ou moins sensibles aux drogues. J’ai pris des champignons magiques 15 fois environ et je m’aperçois que je ne trip pas normalement… Je le sais mais quand on est un tox on continue… Je m’ennuie car par assez d’hallucinations…Je reste sur terre, je me demande ou sont les hallucinations, je tape du poing contre les murs car ça ne bouge pas suffisamment…

Et je me souviens quelques jours plus tard, alors que je jouais à un jeu vidéo sur PC, je me suis senti mal pendant quelques secondes… D’un coup comme ça sans raison apparente… Je me demande ce qui se passe… Sans comprendre…

Quelques jours après, je commence à avoir des hallucinations la nuit… Les objets deviennent flous, s’assombrissent et disparaissent… J’aurai des flashes, des visions, des sensations mentales TRÈS désagréables…

Douleur aux nerfs optiques comme si on vous les tenaillait… Douleur à la nuque en permanence…. Au cerveau aussi, comme si mon cerveau était compressé.

Je me dis que je deviens fou, que je vais en crever, je me tape la tête contre les murs, je n ai plus d’énergie, j’ai tout le temps chaud moi qui aime le froid…

Je ne me regarde pas dans le miroir car je ne vois pas mon VRAI visage… Ma tête change d’apparence, je vois mon cerveau, mes globules blancs et rouges circuler dans les veines. De temps en temps les couleurs seront TRÈS intenses. Des fois je revivrai des trips violents… Du genre couleurs très intenses et sensations de tournoyer… De plus aussi parfois, sensation que mon corps est plus léger… Et aussi sensation mentale atroce… Là, je suis habitué maintenant, tout bouge en temps réel, j ai l’impression de ne pas être là… J’en ai marre, je pense aux suicide… Ma vie est foutue ! » Adrien L.

Déjà dans les années 60, le philosophe Ron Hubbard déclarait « La planète s’est heurtée à un obstacle qui empêche tout progrès social
à grande échelle: les drogues et autres substances biochimiques. Celles-ci peuvent plonger les individus dans une condition qui non seulement inhibe et détruit leur santé physique mais qui peut aussi empêcher toute amélioration stable du bien-être mental ou spirituel.
»

La seule véritable voie pour résoudre le problème de la drogue est l’éducation. C’est pourquoi la campagne de prévention de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » s’appuie sur le « kit de prévention » qui comprend 13 brochures factuelles sur les drogues les plus courantes (Cannabis, Héroïne, Cocaïne, Crack, Ecstasy, LSD, Antidouleurs, Crystal Meth, Ritaline, alcool, drogues psychotropes prescrites ou drogues par inhalation), ainsi qu’une série de 16 spots vidéo de 30 secondes intitulés « ils ont dit, ils ont menti » et enfin plus de 200 témoignages vidéo basés sur des expériences authentiques.

Pour obtenir davantage d’information sur les actions de l’association ou pour télécharger ou obtenir gratuitement ses publications, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert au 06 20 51 17 57 info.drogue@gmail.com ou http://cestquoiladrogue.fr