Cannabis thérapeutique… ou conduire ?

22 janvier 2014 0 Par admin

A l’heure où l’on pourchasse tambour battant le moindre délit routier, le diable Satan, qui osa rouler à 31 Km/h là où la sacro-sainte loi ne permet que la fulgurance du 30 Km/h, à l’heure où le moindre petit microgramme de notre pauvre et unique verre de vin est disséqué, contrôlé, et jeté en place publique comme le crime le plus noir que l’humanité ait connu … il semble qu’enfin un petit assouplissement entrevoie le jour au sein des terribles textes aux barres de fer qui nous encadrent quotidiennement.

Ouf ! Une lueur d’espoir renaît ! Un peu d’air, un peu de compréhension, de bon sens…

Pour mon verre de vin ? Non.

Pour mon km/h en trop ? Non.

Si je suis sous l’effet du THC ? Bien sûr que N… heu… OUI !

Et oui ! A l’heure où l’on vient d’autoriser la mise sur le marché d’un médicament à base de THC, à savoir le Sativex, comment diable faire coïncider une propagande pro-THC pour « raisons médicales » et une lutte acharnée pour une conduite exemplaire ?

Le cannabis étant une drogue, ses effets néfastes n’étant plus à prouver, il paraissait normal qu’il trône au sommet de la liste des interdictions au volant, bien avant un verre de vin…

Oui, mais alors comment prescrire l’esprit tranquille – et en quantité rentable – ce médicament (soit dit en passant très controversé) s’il voue son usager à ne plus avoir le droit de conduire ?

Par un tour de passe-passe comme nous les aimons ! Et oui, en faisant une « petite exception » à la loi pour autoriser la conduite sous influence de cannabis… thérapeutique, voyons !

Les faits divers ne cessent de montrer les dégâts causés par le THC au volant. Les modifications des perceptions qu’induit l’usage du THC sont à l’origine de nombreux accidents dramatiques. Oui, mais aujourd’hui nous apprenons que ce même THC ne sera plus dangereux … si vous avez un certificat médical … !

Quand je pense à tous ces gens qui sont morts ou, pire, qui ont tué d’autres personnes innocentes dans de terribles accidents suite à l’usage du THC, apprendre aujourd’hui que cela aurait pu être évité par le simple fait de posséder le certificat médical qui va avec, c’est ballot… !

Ironie mise à part, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter d’être assez chanceux pour ne pas croiser la route d’un usager du THC fraichement autorisé.

 

En même temps, le bon côté c’est que nous aurons largement le temps de méditer sur les flagrantes incohérences de notre législation, au volant de notre bolide rouge bridé à 28 Km/h tiré par un cheval de trait… (Attention, pensez tout de même à l’empêcher de brouter quelques plans de cannabis sur le bas côté de la route, s’il n’a pas de certificat médical).

Non, décidément, médical ou pas, le cannabis est incompatible avec la conduite automobile ou autre activité à risque.

Voilà pourquoi il est urgent de dire « La vérité sur la drogue ».

Ce samedi 25 janvier, c’est à Marseille, place Bougainville que les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » distribueront gratuitement et à grande échelle tous les livrets de la série « La vérité sur la drogue » et notamment sur le cannabis, l’alcool, le joint, l’ecstasy, l’héroïne, la cocaïne, le crack, le LSD, le cristal Meth, les antidouleurs, les drogues psychotropes prescrites, les drogues par inhalation, et Ritaline.

Pour obtenir davantage d’information sur les actions de l’association ou pour télécharger ou obtenir gratuitement ses publications, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert au 06 20 51 17 57 info.drogue@gmail.com ou http://cestquoiladrogue.fr