A la Radio

 

Cannabis = roulette russe !

Depuis longtemps déjà, on trouve du cannabis partout… Oui mais de quel cannabis parle-t-on ?

Car si la fumette s’est généralisée, de quel joint s’agit-il ? De celui qui contenait 1 à 2% de THC (principale molécule psychoactive du cannabis), de celui qui en contient 5 à 10%, le plus courant ou encore comme tout récemment à Lyon celui qui en contient 20 à 25 % ? Car, si le nom est le même, les effets, eux sont totalement différents.

D’autre part, si le cannabis est bien plus dangereux qu’avant, c’est qu’il est transformé génétiquement. Ce sont des OGM. Les techniques de culture font que ce n’est plus du tout « un produit naturel ».

Voilà un point que certaines personnalités du parti des « verts » devraient considérer, du moins pour ceux qui prônent les produits sains et naturels !

Depuis quelques semaines, en effet, une résine de cannabis beaucoup plus concentrée en principe actif se vend dans les rues lyonnaises, « de grande qualité » disent les acheteurs. Les fumeurs de joints l’affirment : « depuis quelque temps, le haschich qui circule à Lyon « tabasse » », c’est à dire que les effets sont très forts.

Le taux de THC atteint des taux très élevés : de l’ordre de 20 à 25% . Dans le jargon, on appelle cette variété de cannabis le « sum », pour summum, autrement dit « le sommet ».

En matière de haschich marocain (fabriqué dans la région du Rif), c’est effectivement le haut du panier. « Ce qu’on voit le plus souvent, ce sont des plaquettes de « tabasla », dont le THC ne dépasse pas les 8%. Il y a aussi le pollen, dénommé « aïa », aux alentours de 15%.

Pour Robert Galibert, président de l’association de prévention « Non à la drogue, oui à la vie » : « Il s’agit là d’un grave danger, car bien qu’ils aient la même dénomination, les effets sont totalement différents. Il s’agit là d’un phénomène qu’on pourrait comparer à la « Roulette Russe ».

« S’il est important de se préoccuper de la planète que nous laisserons à nos enfants, il est encore plus important de se préoccuper des enfants que nous laisserons à cette planète !!! »

Ecouter l’émission sur Radio Sainte Baume

Les « Cannabis Social Club » se déclarent, tandis que l’Etat émet un « silence » qui en dit long …

Comme ils l’avaient annoncé, les 25 et 26 mars dernier ce sont une vingtaine de Cannabis social clubs qui ont déposé leurs statuts dans différentes préfectures et plusieurs d’entre elles leur ont délivré un récépissé de déclaration ce qui est parfaitement conforme à la loi.

Et depuis, plus rien ! L’évènement est passé dans le silence le plus total, sans vague. Aucune couverture médiatique, pourtant l’événement était de taille…

Et depuis nous entendons … un silence assourdissant ! Ce silence étourdissant de la part du gouvernement est lourd de sens. Qui ne dit mot consent ?

Ecouter l’émission


Les « Cannabis Social Clubs » : de qui se moque-t-on ?

Le 4 mars dernier, la Fédération des Cannabis Social Clubs Français (FCSCF) a déposé son statut d’association à la préfecture d’Indre-et-Loire, la finalité déclarée étant « la production de cannabis à des fins personnelles ».

Cependant, légal ou pas, le cannabis reste une drogue qui fait des ravages et détruit notre jeunesse comme les adultes.

Pour Robert Galibert, président de l’association Non à la drogue, oui à la vie « Le cannabis est une drogue particulièrement vicieuse car elle se présente sous un jour presque inoffensif. Mais les ravages qu’elle provoque sont bien réels aussi bien en termes de destruction des familles, d’abandon des études, de graves problèmes de santé, d’accidents de la route ou du travail, de criminalité, de suicidesIl faut cesser de dire que le cannabis est inoffensif ! »

Ecouter l’émission

La seule chose qui n’a jamais été tentée, c’est la vraie prévention à grande échelle et à long terme par l’information sur les phénomènes découlant de la prise de psychotropes, par une éducation simple et concrète dès le plus jeune âge, de la même façon que l’on apprend à traverser une rue ou a résoudre les problèmes.

 

Salles de shoot : l’euthanasie des drogués est en marche

Matignon a donné ce mardi 5 février son feu vert pour tenter l’expérience d’une salle de consommation de drogue dans la capitale…

Vraie fausse bonne idée ? Intérêt public ou conflit d’intérêts…

Sur Radio Sainte Baume Xavier Adrien Laurent et Robert Galibert débattent du sujet :

Ecouter l’émission

 


Les « Salles d’injection médicalement assistées » ou « Salles de shoot »

ou encore « Salles de défonce » arrivent ?

Le sujet revient souvent sur le devant de la scène ces temps derniers et, contre la logique, contre l’avis des riverains,  contre l’avis de la majorité des députés, contre l’avis de l’opinion publique… Notre ministre de la santé, Marisol Touraine persiste : « On va expérimenter des salles de shoot en France en 2013 »

Devant une telle insitance, on pourrait se demander s’il n’existe pas de « conflit d’intérêts »…    Ecouter l’émission

 

Emission sur Radio Ste Baume le 5 décembre 2012 sur le thème des Salles de shoot  Emission 2/2                       Ecouter l’émission

Depuis le mois dernier, les idées lancées ça et là, à grand renfort de médias, ont fait leur chemin et, malgré l’opposition toujours aussi farouche de la société à ces projets d’expérimentation de ces salles de shoot, la ministre de la santé, Marisol Touraine est passé du « conditionnel » au mode « futur » dans son discours. Elle a déclaré ce mois-ci qu’on va expérimenter les salles de shoot dans le courant de l’année 2013 en France…

Qu’en est-il de ces derniers rebondissements ?

Emission sur Radio Ste Baume le 07 Novembre 2012 sur le thème des Salles de shoot  Emission 1/2                       Ecouter l’émission

Les salles de shoot refont surface, telles un serpent de mer, et occupent la « Une » de nos médias. Mais cette fois les fanatiques de la « réduction des risques » se sentent forts du fait du récent changement de gouvernement qui, pensent-ils, va enfin légaliser les drogues !

Et donc, chacun dit la sienne, explique à grand renfort de « les pôvres toxicomanes » ou « ces seringues à la vue de tous, ça ne peut plus durer » ou encore « ce sont des malades, il faut les soigner » et de faire vibrer la corde sensible de la compassion. Toute  personne sensée pourrait se poser des questions en pensant à son propre désarroi quand elle est gravement malade.

Oui, bien sûr, qu’il faut les aider, qu’il faut les sortir de là, qu’il faut les soigner, qu’il faut FAIRE QUELQUE CHOSE !

Quel est donc le véritable enjeu ? Pourquoi certains ministres reviennent à la charge alors que la très grande majorité des français n’en veut pas ? Est-ce réellement une solution ? Pour qui ? Qui va engranger de faramineux bénéfices si le projet se réalise ?

 

Radio Ste Baume le 03 Octobre 2012  Invité Bob Lover pour la sortie de son single « Cocaïne »

Ecouter l’émission

Bob Lover sur RSB

Emission sur Radio Ste Baume le 05 Septembre 2012    Ecouter l’émission

Le manuel de l'enseignant

Interview de Robert Galibert sur Radio Enghien IDFM98

le 27 juillet 2012                 écouter l’émission

 

 

 

 

Sur Radio Sainte Baume le 06.06.2012 Ecouter l’émission

Sur Radio Sainte Baume le 05.09.2012 Ecouter l’émission

Sur Radio Sainte Baume le 04.04.2012 Ecouter l’émission
Sur Radio Sainte Baume le 28.02.2012 Ecouter l’émission

Sur Radio Sainte Baume Ecouter l’émission

 

Drogues « douces » … Dépénaliser, légaliser ?

Sur Radio Sainte Baume le 11.01.2012   Écouter l’émission

Conseils aux parents » 7/12/2011 Radio Sainte Baume

Écouter l’émission